La Seven Française

martin01

Avril 1989, le permis en poche, premières virées autos, l’idée c’est de manger des kilomètres.

Petite pause dans un café des bords de Loire à Blois…

Un bruit de moteur me fait me retourner, un petit bolide rouge se gare sous les tilleuls, flambant neuf, inconnu à mes yeux mais tellement désirable.

En fait c’est ma première rencontre avec une Seven, le gars est prof de violon et vit à Blois. Il a commandé un kit et à monté lui même son auto…

Le choc, on discute un long moment, il m’explique, Martin, constructeur de moto, la Vendée, les Sables d’Olonnes, le kit, l’épave de Sierra, plan de montage, soirée après soirée, homologation… je ne comprends pas grand chose mais reste admiratif et envieux….

De retour en région parisienne, je commande le catalogue chez automobiles Martin, papier glacé, une fille en maillot de bain topless,  pose sur la plage dans une seven blanche, autre temps…

le kit de base est à 60.000 francs auquel il faut ajouter le budget du véhicule donneur.

Je me dégonfle, mais la graine est semée, les années suivantes je me documente, je commence à comprendre et découvre l’original, Chapman, les seven, les lotus… c’est parti, sans cette rencontre des bords de Loire qui sait vers quoi se serait dirigée la passion?

Aussi quand j’ai croisé la Martin présentée ici,  rouge comme par hasard, je n’ai pas hésité.

Elle aussi à une histoire, celle d’un passionné du Nord de la France, qui quelques années après revit l’aventure du kit à assembler, do it yourself